Présentation

18 ans, l'heure du choix...

 

Trop jeune, trop tôt, trop immature. Douée pour les langues, j'opte pour des études de traduction Russe-Espagnol. J'arrête après les candidatures, convaincue de m'être trompée de voie. Traduire les propos des autres sans donner mon avis, très peu pour moi)

 

Trois ans plus tard, le Bac +3 en gestion de l'environnement en poche me voilà engagée dans le monde du travail. Mais je me cherche encore, ce n'était toujours pas ça. Je reprends alors des études de droit à l'université de Liège tout en travaillant.

 

Entre-temps, je poursuis mon petit bonhomme de chemin professionnel et privé. Depuis 2002, je suis assistante au Compte Rendu Intégral du Parlement fédéral (pour quelqu'un qui ne voulait pas traduire les propos des autres sans donner son avis, c'est un comble) et j'aime ce travail. Par ailleurs, j'ai rencontré celui qui est devenu le père de mes deux filles.

 

Maman, telle a été ma révélation. Quel bonheur. Depuis cinq ans, outre tous ces moments de joie et d'émerveillement, que de questions.

 

Ai-je bien fait? Pourquoi pleure-t-elle? Pourquoi crie-t-elle? Mais qu'ai-je donc fait pour qu'elle refuse tout et tout le temps? Pourquoi un truc fonctionne-t-il avec une et pas avec l'autre?  Comment gérer les crises? Etre constante, oui, mais je suis parfois si fatiguée. Dois-je punir? Dois-je faire ci ou ça? Etc.

 

En quête de réponses, j'ai lu, dévoré des dizaines de livres sur le sujet de l'éducation, de la parentalité. J'ai consulté les sites internet, les forums, les blogs et au fur et à mesure, j'ai trouvé des solutions, des petits trucs et astuces qui fonctionnaient, des techniques, des attitudes à adopter. J'ai découvert la discipline positive, la parentalité bienveillante et la communication non violente. 

 

A 43 ans, après 5 ans de lecture, j'ai eu envie d'aller plus loin, de partager toutes ces recettes. J'ai participé à des ateliers, suivi des conférences et des formations. Oui, j'ai enfin trouvé ma voie. J'ai repris une formation de praticien en psychologie orientée multithread (PNL, analyse transactionnelle, ...) et me suis inscrite dans un parcours de formation longue à la communication non violente.

 

Telle est ma vocation, ma passion: transmettre ce savoir et aider les parents à améliorer la qualité de leurs relations avec leur(s) enfant(s), à surmonter les difficultés passagères qu'ils peuvent traverser.

 

Je ne suis pas psychologue; je ne suis pas psychiatre. Je suis conseillère en parentalité. Tel un coach qui va aider le sportif à améliorer ses prouesses techniques, je peux vous aider à trouver vos ressources, vous conseiller car de petits changements d'attitude chez les parents peuvent engendrer des changements inouïs dans les comportements des enfants.

 

Monique Schippers,

 

Le 1er juillet 2015